Phytothérapie

Histoire

phytotherapie

 

C'est en 1986 que la phytothérapie a été officiellement reconnue par le ministère de la santé comme une médecine à part entière, la science ayant pu analyser avec précision les principes actifs majeurs contenus dans les plantes et faire définitivement la preuve de leur efficacité réelle à travers de nombreuses études cliniques. Cette reconnaissance, c'est un peu la réconciliation de la nature et de la culture, des principes essentiels et des traditions millénaires avec les techniques scientifiques les plus avancées.

La preuve incontestable de leur efficacité, les médicaments recommandés en phytothérapie sont tous titrés en principes actifs ce qui signifie en d'autres termes, qu'ils contiennent en concentration plus ou moins forte, mais toujours connue, des substances actives.

Quelques exemples d'utilisations des plantes médicinales

plantesssssssssssssss.jpeg

AILPlante cultivée dont on utilise le bulbe. Antiseptique, l'ail est excellent en cas de rhume, bronchite, grippe, otite, il soigne l'appareil digestif, le débarrasse de ses parasites. Il favorise la circulation sanguine et baisse le taux de cholestérol. Convient également pour le manque d 'appétit, hypertension et ulcère

CAMOMILLE : Plante vivace dont on utilise les fleurs. La camomille est digestive, antispasmodique, antalgique, antiseptique intestinal. On la conseille en cas de digestion difficile, de règles douloureuses, de colites, de migraines, fièvre, courbatures.

En usage externe (crème ou compresse) elle est efficace en cas de conjonctivite, maladie de la peau, eczéma, inflammations des paupières.

En infusion, 2 cuillères à café pour 1/4 de litre d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes, 2 à 3 tasses par jour pour améliorer la digestion, calmer la douleur des règles.

GINKGO : Attention l' utilisation du ginkgo peut entraîner des migraines.

Arbre originaire de chine dont on utilise les feuilles. Le ginkgo est utilisé pour garder la mémoire, réduire les risques d'apoplexie et stimuler la circulation sanguine. très bon contre l'asthme


LAVANDE :  En phytothérapie, les suppléments de lavande sont principalement utilisés en tant que calmant, pour traiter la nervosité ou l'anxiété, mais aussi dans les cas d'affections cutanées (brûlures, coupures ...).

En infusion : faire infuser 1,5 g de fleurs séchées (soit 1 cuillère à café) dans une tasse d'eau bouillante pendant 5 minutes. Consommer jusqu'à trois tasses par jour pour calmer les troubles digestifs ou traiter l’insomnie .


Pour d'autres renseignements, venez nous rejoindre au Cercle, nous vous mettrons en contact avec les personnes adéquates.

Encore quelques plantes...

lavendeeeeeeeeeeeee.jpg

LA MARJOLAINE

Donne un sommeil réparateur, antiseptique, antispasmodique, anti-rhumatismale expectorante, digestive, carminative, antalgique, calmante.

Sinusites, toux, bronchites, spasmes digestifs, rhumatismes, nervosité, rhumes, allergies, insomnies, migraines, anxiété, timidité

En infusion, 1 c.à dessert par tasse infuser 10 min. 3 tasses par jour.

 

MILLEPERTUIS

Le Millepertuis est une plante vivace qui peut mesurer jusqu'à 80 cm de haut. Sa tige est bien dressée, ronde et d'un vert qui tire sur le rouge. Les feuilles sont opposées, vertes avec de petits glandes noires ou, le plus souvent, transparentes, ce qui donne l'impression que les feuilles sont percées de mille petits trous, d'où le nom de Millepertuis, 

 

Anti-inflammatoire, décongestionnant, antiseptique, astringent, cicatrisant, diurétique, sédatif, vermifuge, vulnéraire, tonique, hypotenseur. Bronchite, asthme, plaies, ulcères cutanés, brûlures, leucorrhée, parasitose, ulcère, cystite, entorse, coup de soleil, frigidité, impuissance, hypertension, digestion difficile.

MÉLISSE

La Mélisse est connue depuis fort longtemps puisqu'elle était déjà mentionnée par certains auteurs durant l'Antiquité. C'est une plante vivace qui peut mesurer jusqu'à 80 cm de haut maximum, Antispasmodique, carminatif, stomachique, tonique, apéritif, digestif, sédatif, bactéricide. Acouphènes, piqûres d'insectes, insomnies, inappétence, asthme, digestion difficile, vertige, anémie, affections des voies respiratoires, manque d'appétit, migraine.

MENTHE

En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles et les sommités fleuries. La Menthe peut être utilisée en usage interne ou en usage externe. On la trouve un peu partout en Europe ainsi qu'en Amérique. Elle affectionne les sols humides ou, au contraire, secs, en fait cela dépend de l'espèce. Tonique du système nerveux, stimulant général, antiseptique intestinal, stomachique, carminative, parasitisme, antalgique, antispasmodique, analgésique, résolutive, emménagogue. Dépressions nerveuses, migraines, angoisses, spasmes, flatulences, ecchymoses, règles douloureuses, certaines dermatoses, parasites intestinaux, névralgies dentaires, digestions difficiles

 Pour en savoir plus sur les plantes, venez nous rejoindre au Cercle, nous vous mettrons en contact avec les personnes adéquates.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×